Qui est-ce qui doit réaliser le paiement de l’entretien de la chaudière ?


L’entretien du chauffage devra nécessairement se réaliser tous les ans pour empêcher les éventualités de failles ou aussi d’intoxication au monoxyde de carbone. Cependant, on pose trop souvent la question, qui est-ce qui doit se charger de ce travail de maintenance ? Le locataire ou alors le bailleur ? Qui doit réaliser quoi ? Les réponses ici.

Les responsabilités de l’occupant vis-à-vis de la maintenance de la chaudière

Une chaudière rarement entretenue s’avère néfaste pour la santé. Le gouvernement français a par conséquent pris des mesures nécessaires afin d’empêcher ce type de souci.
Le Service Public souligne notamment que cet entretien chaque année se trouve être à l’initiative et sous la responsabilité du locataire. Cela vise tant la location d’un appartement qu’une location de logement, sauf en cas d’exception. Effectivement, il survient que le bail spécifie que cette charge appartient au proprio. Si d’aventure la chaudière est collective, dans ce cas, son travail d’entretien est attribué au proprio ou sinon l’assemblée des copropriétaires.
C’est également à vous de prendre en charge les réparations minimes de la chaudière, à savoir, le nettoyage du régulateur de chaleur, le réglage de la soupape de pression, le paramétrage de la chaudière, et ainsi de suite.

Les précautions à prendre

À compter de votre date d’entrée dans la résidence, vous disposez d’un délai d’un an pour effectuer l’entretien de la chaudière. Il est important de programmer ce diagnostic si vous voulez profiter de la couverture nécessaire. Vous pouvez de même souscrire à un contrat entretien chaudière gaz de votre région.
Le proprio n’a pas à vous imposer la société ou par ailleurs l’agent pour réaliser votre travail d’entretien. Vous devriez toutefois veiller à ce que l’artisan ou le professionnel se voit être qualifié Reconnu garant de l’environnement (RGE).
Vous devez coûte que coûte requérir les certificats d’entretien du précédent locataire. Vous ne devez en aucun cas assumer les réfections d’un matériel usé après une insouciance qui n’est pas de votre erreur.
Si votre chaudière à gaz n’étant pas entretenue régulièrement et qu’elle cesse de fonctionner, toutes les factures vous seront imposées.

Qu’en est-il du proprio ?

Au cas où les services de dépannage ainsi que la maintenance de la chaudière sont à la charge du locataire, les propriétaires devront tout de même prendre quelques mesures.
Si des fois le chauffagiste de votre ville a découvert d’importantes réparations (fumée noirâtre, bruit sourd et sifflant, renouvellement de certaines pièces, fuite…) sur la chaudière même si les entretiens ont été accomplis dans les normes, il appartient au proprio de régler les frais. Au cas où c’est une vieille machine, le propriétaire doit contribuer à son remplacement. En effet, un dispositif de chauffage défectueux met en péril l’assurance des occupants.
Comme vous êtes proprio, vous devez offrir un appartement décent à votre locataire.

Le suivi de l’entretien

En tant que proprio, vous devez réclamer un double du certificat de la maintenance de la chaudière lorsque le bail prend fin.
Si jamais ce travail d’entretien n’a pas été réalisé par votre occupant, aucune pénalité n’est prévue par la loi en cours. Il n’existe alors aucune contravention.
Mais, il vous est possible recevoir le prix des travaux d’entretien sur le dépôt de garantie.
Maintenant, les matériels de chauffage devraient respecter les normes européennes en termes d’économie énergétique. Demandez conseil à un artisan spécialiste Reconnu garant de l’environnement (RGE).

Have any Question or Comment?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *